Le CIRDES démarre l’activité d’identification et de sensibilisation des acteurs des filières “lait” et “viande” dans le cadre du projet BenCout-Agrodur du Programme ASADAO

Le projet BenCout-Agrodur du Programme ASADAO (Agroécologie et Systèmes  Alimentaires Durables en Afrique de l’Ouest) est financé par le Centre de Recherches  pour le Développement International (CRDI) et Agropolis Fondation, coordonné par l’ONG  « Environnement Développement Action pour la Protection Naturelle des Terroirs » (ENDA  PRONAT) au Sénégal, en consortium avec le Centre d’Études de Documentation et de  Recherche Économiques et Sociales (CEDRES) au Burkina Faso et l’Institut de Recherche et  de Promotion des Alternatives en Développement (IRPAD) au Mali.

Le projet BenCout-Agrodur vise à faire une analyse de compromis au Bénin et au Burkina Faso autour de quelques innovations ou technologies dans une perspective de rentabilité économique des filières “lait” et “viande” prenant en compte le contexte agro écologique. Il s’agit d’évaluer la contribution des innovations agro-écologiques dans les systèmes alimentaires et agro-éleveurs sur les paramètres de rentabilité́ économique de ces exploitations dans les deux pays avec une application aux filières “lait” et “viande”.  L’identification des leviers existants et potentiels susceptibles de favoriser de tels systèmes de production intégrés polyculture-élevage permettra d’établir des scénarii agro-écologiques, co construisant des innovations durables du point de vue économique, social et environnemental, dans les maillons de transformation et de commercialisation.

Le projet BenCout Agrodur est mis en œuvre par un consortium coordonné par la Chaire OMC-CIDI, le leader dans le consortium, en collaboration avec l’UPR AIDA du CIRAD en France et l’Université d’Abomey Calavi du Bénin. 

Au Burkina Faso, les activités du projet sont coordonnées par le Centre International de Recherche-Développement sur l’Elevage en zone Subhumide (CIRDES), en collaboration avec l’Université Thomas Sankara (UTS).

C’est dans ce cadre qu’une mission d’identification et de sensibilisation des acteurs de l’élevage a démarré le 22 juin 2023 à Bama. Il se poursuivra dans des villages de Peni, Sogossagaso, Bama, Satiri et Kimidougou, ainsi que dans la ville de Bobo-Dioulasso.

Séance de sensibilisation dans le village de Kimidougou