Le CIRDES et ses partenaires identifient des indicateurs d’évaluation multicritère des performances de l’agroécologie dans les exploitations agricoles

Le CIRDES a abrité le mercredi 23 août 2023 l’atelier de localisation des indicateurs d’évaluation multicritère des performances de l’agroécologie. Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Initiative Agroécologie, financé par l’International Center for Tropical Agriculture (CIAT) et le CIRAD. L’un des objectifs spécifiques de l’initiative est de produire des preuves scientifiques de l’impact positif de l’agroécologie afin de favoriser son développement à grande échelle sur les territoires. Cet objectif ne peut être atteint sans la collecte de données et d’éléments probants sur les performances de l’agroécologie. Cependant, les Living Landscape Agroécologique (LLA) du projet dont fait partie la Plateforme d’Innovation Lait (PIL) de Bobo Dioulasso, représentent divers systèmes agricoles et niveaux de transitions agroécologiques dans huit pays, ce qui rend impossible l’utilisation d’un outil unique d’évaluation uniforme pour l’ensemble des LLA.

Afin de produire des données pertinentes au niveau local et comparables au niveau mondial sur l’impact de l’agroécologie, l’initiative a mis au point le cadre HOLPA (Holistic Localized Performance Assessment). Cet atelier a pour but de co-développer avec les parties prenantes, un ensemble d’indicateurs de performance qui soient pertinents et adaptés aux systèmes agricoles du LLA de Bobo-Dioulasso. Il s’est agi pour y parvenir de répondre aux questions i) comment saurons-nous si nous atteignons nos objectifs en faisant de l’agroécologie ? et ii) comment pouvons-nous mesurer les performances de l’agroécologie ?

Cet atelier a connu la participation plusieurs coopératives des producteurs du lait, de transformateurs, des représentants du secteur public (Direction Régionale de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques, Mairie), des Partenaires Techniques et Financiers, des ONGs, des Organisations professionnelles et des chercheurs.

En rappel l’Initiative Agroécologie a été lancée en 2022 pilotée par les centres internationaux de recherches agronomiques (CGIAR) pour contribuer à transformer les systèmes alimentaires et les rendre plus équitables, durables et résilients. L’objectif de cette initiative est de démontrer d’ici 2030 l’applicabilité et la promotion de l’investissement et l’adoption de l’agroécologie par les acteurs du système alimentaire, notamment les petits agriculteurs dans les pays à faibles revenus. Pour faciliter le co-apprentissage et le co-développement, l’Initiative Agroécologie établira un réseau international de laboratoires vivants agroécologiques (appelé Living Landscape Agroécologique, LLA) dans huit pays : Burkina Faso, Inde, Kenya, Laos, Pérou, Sénégal, Tunisie et Zimbabwe. Au Burkina Fao, l’initiative intervient dans le bassin laitier de Bobo-Dioulasso et implique le l’INERA, le CIRDES et le CIRAD.